L’assurance maladie a enregistré 10.000 cas de troubles psychosociaux (dépression, troubles anxieux, états de stress post-traumatique) pris en charge au titre des accidents du travail en 2016, soit 1,6% des accidents du travail avec arrêt, contre 1% en 2011.

Les femmes et les employés les plus touchés

Les personnes concernées par ces affections sont majoritairement des femmes (60% des cas), dont la moyenne d’âge est de 40 ans.Les affections psychiques touchent particulièrement la catégorie des employés (85 cas pour 100 000 personnes), devant les ouvriers qualifiés et non qualifiés. Les cas sont moins nombreux chez les cadres, techniciens et agents de maîtrise, chez qui ils représentent tout de même près de 2,5 % du total des accidents du travail.

Deux événements déclencheurs

Les accidents du travail pour affections psychiques sont dus principalement à deux événements déclencheurs : soit un choc ou stress lié à un événement violent externe à l’entreprise, soit des conditions de travail difficiles (stress, violences…)

Renforcement des actions de prévention destinées aux femmes dans le milieu de l’entreprise

Au vu de ce constat des actions innovantes doivent se développer dans le milieu de l’entreprise afin de prévenir ces risques psychosociaux. L’assurance maladie souligne dans son étude que « L’événement déclencheur semble être davantage le révélateur de conditions de travail intrinsèquement difficiles, se soldant par des pathologies psychiques caractérisées, décrites explicitement par le médecin dans son certificat (dépression, anxiété…) ».

En parallèle des études montrent que l’environnement social et professionnel peut déclencher, favoriser voire augmenter des pratiques addictives. Les solutions pour prévenir les risques psychosociaux et les pratiques addictives des femmes se trouveront en consacrant du temps à comprendre, écouter et dialoguer.

De nouvelles dispositions devraient se mettre en place dans les prochaines semaines dans le milieu de l’entreprise… Les études montrent que les initiatives qui améliorent les conditions de travail et le bien-être des salariés a un effet positif : elle favorise ensuite l’implication des équipes, renforce leur cohésion et améliore la performance de l’entreprise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nom *