Gérard et Julien Holtz ont lancé en 2013 la collection « Les 100 Histoires de Légende ». Le premier livre de cette collection consacré au Tour de France a été un véritable succès avec plus de 25 000 exemplaires écoulés en 4 ans. Ce sixième opus de la collection « Les 100 Histoires de Légende » est entièrement consacré au sport féminin. Comme le précise Laura Flessel dans sa préface « Gérard Holtz et son fils Julien nous font partager les histoires incroyables de cent femmes qui ont marqué de leur empreinte l’histoire du sport. Des battantes ! Un ouvrage inspirant, à l’heure où le sport féminin se fraye un chemin sur la scène médiatique ».

À l’occasion de la sortie du livre « Les 100 histoires de légende du sport au féminin », Like your Health s’est entretenu avec Julien, véritable passionné de sport et ses histoires.

Pourquoi avez-vous souhaité faire un focus sur le sport au féminin ?

Chaque livre de notre collection est pensé comme un recueil d’histoires, de destins originaux soit par leur éclat soit par leur dramaturgie. Et la thématique des femmes dans le sport se prête particulièrement bien au principe des 100 Histoires de Légende.
Il faut reconnaître qu’on a eu du nez l’été dernier de choisir ce thème. Cet automne, l’affaire Weinstein a déclenché un grand déverrouillage de la parole et les femmes opprimées ont pu ouvrir leur cœur et purger leur peine…

On sentait que l’on était en train de monter une lame de fond, une vibration féminine : les femmes parviennent de plus en plus aux responsabilités (dans le football par exemple avec Corinne Diacre sélectionneuse de l’équipe de France féminine, Nathalie Boy de la Tour présidente de la Ligue Nationale de Foot, Nathalie Dechy au conseil d’administration de l’OL ou encore Florence Hardouin nommée directrice générale de la FFF en 2013) mais la lutte n’est pas finie !

Le livre de Béatrice Barbusse et le récit de son quotidien de dirigeante dans le milieu du Hand est édifiant ! Alors nous avons voulu revenir sur le long combat que les femmes mènent depuis 150 ans pour parvenir d’un coté à exercer un certain pouvoir, une certaine autorité et de l’autre à gagner autant voire plus d’argent que leurs homologues masculins.

Serena Williams et Maria Sharapova gagnent plus de 20 millions d’euros par saison ! Et ça, elles le doivent à une certaine Billie Jean King dont nous racontons la croisade dans le premier chapitre. Il faut se souvenir qu’elle est dans l’histoire du tennis pour au moins trois raisons et pour une année (1973) : primo elle a joué contre un ancien n°1 mondial et l’a battu, secundo elle a fondé avec ses collègues la WTA, autrement dit l’association qui allait défendre leurs intérêts, tertio elle est à l’origine de la parité des primes entre hommes et femmes à l’US Open !

Comment avez-vous travaillé et sélectionné ces 100 histoires ?

C’est assez simple : déjà il faut savoir que depuis 2012, avec mon père Gérard nous formons un duo à quatre mains, et que la partition est jouée à merveille et sans fausse note ! Entre complicité et instinct familial, on se comprend vite et sans trop de temps à palabrer et se justifier.
Nous choisissons souvent le thème du prochain livre à peine un mois après la sortie du petit dernier. Ce qui nous laisse l’été pour lire, se documenter, réfléchir, s’ouvrir et s’imprégner de tout. A l’automne, on se voit  chez lui ou chez moi et on met à plat nos listes d’idées.

On tombe en général sur 200 noms et on en écarte donc la moitié. Souvent à regret, car on s’attache à ces destins et ces trajectoires… On sait qu’on a des choses importantes et captivantes à raconter. Le choix c’est souvent la chose la plus frustrante à faire dans nos projets car cela signifie éliminer.
Pour ce livre, comme pour les autres d’ailleurs, Gérard sélectionne souvent les grands champions, comme d’ailleurs tout au long de sa carrière de journaliste, il a toujours aimé glorifier les exploits.

Moi je complète avec ma sensibilité romanesque, je cherche la petite fêlure, la faille dans ces palmarès en béton, le point d’inflexion, le petit détail qui a tout changé. J’essaie aussi d’expliquer les détails techniques, de simplifier ce qui est complexe afin de partager avec les profanes, les choses sacrées du sport…

Quel message souhaitez-vous faire passer aux femmes avec la sortie de ce livre ?
Le premier c’est de dire qu’il n’y a pas de fatalité. Quand on regarde comment la femme était perçue et à quoi elle était cantonnée à la fin du XIXème siècle (bonne à être une mère au foyer, à gérer les affaires courantes à la maison, à être l’ornement social de son mari) et que l’on voit aujourd’hui les exploits absolument ahurissants que certaines ont réalisé, c’est bien la preuve qu’aucune bataille n’est perdue d’avance !

Et des personnages comme Alice Milliat, Lili Alvarez, Annette Kellerman ou encore Amelia Jenks Bloomer font parties de ces grandes dames du sport qui ont fait sauter les verrous de ces sociétés misogynes et liberticides pour la femme. On ne vous dit pas pourquoi : rendez-vous en librairie pour le découvrir !

Notre ambition avec ce livre c’est de rendre hommage à « la » femme dans son absolu, dans ses combats, dans ses victoires mais aussi à travers les épreuves de la vie. Ce patchwork de 110 portraits (car en effet on vous en offre 10 de plus pour le même prix !) dépeint la condition féminine d’hier et d’aujourd’hui.

On aborde tous les sujets sans tabou et on regarde la vérité de la vie des femmes en face. Leur gloire n’en est que magnifiée !

Pour en savoir plus

Les 100 histoires de légende du sport au féminin
Auteurs : Gérard Holtz et Julien Holtz
Editeur : Gründ

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nom *